La taille des habitations a largement augmenté d'une génération à l'autre, l'achat à crédit nous fait dépenser avant même d'avoir gagné l'argent permettant de payer ce que l'on achète, nous vivons dans l'abondance de tout et un faible nombre de personnes le réalisent ou veulent le réaliser.

On se croit entouré de taxes contraignantes qui minent nos salaires, mais en vérité, on a tellement de choix qui nous sommes présentés que l'on veut tout faire et tout posséder. Le phénomène de consumérisme n'est pas nouveau, mais essayons de discerner pourquoi il existe, pourquoi on chasse les aubaines, vie à crédit et continuons de le faire.

Pourquoi achetons-nous trop par rapport à nos réels besoins ?

1. Nous croyons que cela nous rend "normaux".

L'effet du voisin gonflable, c'est bien réel. On est sans cesse influencé par les autres. Si tout le monde a un téléphone intelligent, il est facile de se sentir arriéré avec son ancien téléphone. C'est exactement comme si l'on voulait réduire la différence entre la société globale et nous pour s'en rapprocher et éviter d'avoir l'air "anormal".

2. Nous sommes indépendant et égoïste.

Notre existence se résume parfois avec ce que l'on possède. Nos conversations tournent facilement vers des objets que l'on vient de se procurer, des objets de luxe ou des objets convoités. Se sentir indépendant avec sa capacité financière amène des achats spontanés, inutiles et redondants.

3. Nous sommes influençables.

Sur le banc de parc, aux côtés de la route, à l'arrière de l'autobus, dans un magazine, entre deux émissions télévisuelles, dans notre boîte de courriel ou postale. La publicité est omniprésente et nous influence au plus haut point.

4. Nous croyons devenir plus heureux.

Qui n'a jamais éprouvé de bonheur instantané à la suite de l'achat d'un bien? Le bonheur s'estompe rapidement dans la majorité des cas et on oublie le bien pour en vouloir un nouveau, plus récent, que peu de temps après.

5. Nous nous sécurisons en achetant.

Si acheter un bien nous rend heureux, on se sent automatiquement sécurisé. Alors, pourquoi ne pas en acheter encore plus? Peut-être que tous les problèmes s'envolerons du même coup. Malheureusement, cela crée de nouveaux problèmes sans nécessairement éliminer les anciens.

Il semble peut-être plus facile de posséder davantage de biens que moins, mais le long terme nous rattrape. Lire sur le minimalisme sert une volonté insoupçonnée de l'existence de chacun de nous. Faites-vous une fleur, doutez de tout!