Que ce soit Starbucks, Tim Hortons, McDonalds ou encore la station d'essence du coin, les cafés matinaux sont partout et tout le monde en consomme. Je n'ai rien contre le café à quantité raisonnable, mais je crois que l'habitude de se procurer une boisson chaude réconfortante à chaque matin dans l'un ou l'autre de ses établissements ne fait aucun sens.

Pour aussi peu que 1$ (7-Eleven le lundi matin) à près de 5$ pour un café spécialisé ailleurs, le prix paraît petit. Cummulé, cela peut représenter entre 30 et 100$ mensuellement. Sans compter le temps pour se rendre au commerce et l'essence utilisé pour attendre au service au volant. Rien de majeur alors que l'on peut facilement économiser bien plus en passant d'un ménage de deux véhicules à un seul. C'est vrai, mais il y a d'autres facteurs à considérer.

Outre le côté financier, le simple fait de dépendre d'un commerce pour quelque chose d'aussi simple que de l'eau chaude avec une arôme de café ne fait aucun sens. C'est une boisson tellement facile à faire soi-même, pourquoi ne pas en profiter et expérimenter ses talents? Aeropress, machine à café "drip", percolateur, chemex, café instantanné, etc. Pleins de possibilités pour trouver un café qui vous ressemble et qui vous satisfait.

Le café dans son simple verre de carton bien assis dans le porte-gobelet de votre voiture révèle autre chose : l'ajout d'un confort supplémentaire qui pousse à continuer d'utiliser cette même voiture. Plus l'on ajoute de confort à un mode de transport, plus on est porté à l'utiliser. Que ce soit l'achat d'un modèle plus luxueux, l'utilisation de l'air climatisé en été, l'utilisation de sièges chauffants en hiver ou encore cette fameuse tasse de café remplie au marchand de café du coin, cela ne fait que pousser l'utilisateur à continuer d'utiliser ce moyen de transport peu efficace, destructeur de l'environnement (surtout lorsqu'utilisé pour des transports qui peuvent être évités) et qui pousse les gens loin de leur lieu de travail (par ce même ajout de confort).

De mon côté, j'ai comme objectif d'utiliser mon vélo comme moyen de transport pour me rendre au travail lorsque celui-ci est à 12 km et moins de la maison (dans mon cas, mon lieu de travail change d'une semaine à l'autre). Et qui dit vélo dit impossible de transporter un café dans un verre en carton! Ainsi, en plus de me pousser à bouger le matin et le soir en revenant du travail, cela m'empêche d'arrêter dans un commerce pour un café.

Ma solution pour du café savoureux, frugal et simple :

  • 1 Aeropress avec quelques filtres (35$ à l'achat)
  • 1 moulin à café/burr grinder (40$ à l'achat)
  • 1 sac de café en grain du commerce (environ 10$/454g pour environ 45 portions, soit 0,20$/café)

Le tout tient dans un petit sac et est facile à transporter à chaque jour dans un sac à dos en vélo!