Du café, des jeux vidéo, des accessoires de iPhone, des pneus automobiles, une carte WiFi (pour un iMac G4), des vêtements (pour ma conjointe), des tapis protecteurs et bien d'autres.

Voilà ce que j'ai acheté par l'entremise d'Internet au cours des dernières semaines. Et je ne compte même pas les achats effectués grâce à des sites web d'annonces tels que Kijiji !

Exagéré ? Depuis que je suis un internaute (tout à commencé en 1996!), je n'aurais jamais imaginé profiter autant des bienfaits du réseau des réseaux en m'y procurant une telle variété de biens.

Bienfaits, car Internet est un outil incroyable pour le consommateur averti. Comparer est si facile pour dénicher exactement le parfait produit sans devoir faire le tour des vendeurs physiques. Indisponible en magasin (physique) au Canada ? Aucun problème, Internet peut amener le produit en question directement à votre porte à partir de n'importe où dans le monde grâce aux services postaux par exemple.

Saviez-vous que Amazon a même, depuis quelques années déjà, une section épicerie pour des produits vendables sur tablette ? (Quoi que certains trouvent cela pas économe.)

Peu à peu, nos habitudes de consommateur changent. Mais est-ce que cela va empêcher les commerçants physiques de conserver leur part de marché ?