À ce titre, certains pourraient penser qu'il est positif. Or, ce n'est pas le cas. Oui, Nokia a été un vif succès commercial suédois durant les années 1990 et 2000. Or, aujourd'hui, Nokia s'est amoindri fortement et est en difficulté financière et commerciale.

Apple, pour sa part, connaît un actuel succès sans précédant, devenant la société disposant du plus important capital financier. Mais il ne faut pas (toujours) se fier aux apparences. Les résultats financiers semblent peut-être en berne pour certains, là n'est pas la question.

Tout le vif du sujet est le long terme. Faire des bénéfices comme Apple le fait depuis quelques années, c'est encourageant. Mais l'argent n'est pas la solution à tout, encore faut-il plaire aux usagers.

Et visiblement, les utilisateurs d'ordinateurs Mac ne le sont pas. Les ventes d'ordinateurs chez Apple reculent fortement, représentant (selon les derniers chiffres) moins de 20% du chiffre d'affaires de l'entreprise, contre 50% il y a trois ans seulement. La faute revient à l'iPhone et l'iPad qui voient leurs ventes atteindre des sommets inespérés.

Mais le secteur du téléphone intelligent se saturera et Apple risque de redevenir un acteur d'autrefois dans l'industrie informatique, car le marché du Mac ne s'est pas développé au même rythme.

Microsoft conserve sa part de marché sur les ordinateurs.

Si Apple ne continue pas de développer ses ordinateurs (comme c'est actuellement avec les Mac Pro qui ne sont toujours pas renouvelés), l'entreprise risque gros en se fiant au marché du tout mobile seulement.

Peut-être parce que les visionnaires (RIP Steve Jobs) ne croient plus au PC dans chaque maison, à chaque personne, mais plutôt à un smartphone par personne, une tablette par personne. Cela tend donc l'industrie au grand complet vers un renouveau, certes, mais un changement risqué : celui de rendre les environnements informatiques ultra-propriétaires, fermés, sans réelle expansion possible, de promotion de la vente liée, l'obsolescence programmée et tout ce qui en découle.

(Pour les économistes en devenir, le site Bare Figures illustre ingénieusement les résultats financiers d'Apple.)

MAJ 2013/01/25 10:35

Incroyable. Après avoir écrit ce billet, je tappe "Is Apple the next Nokia" dans Google, juste pour voir si je suis le premier à avoir cette pensée.

On dirait bien que non : MobileIndustryReview en parle également !