Amateur de radio informative, je constate que la qualité des publicités est non-scientifiquement à la baisse. Après une journée d'écoute, un mal de tête se mêle à mon sentiment de me sentir stupide en tant que consommateur.

Abrutissant, réducteur, enfantin, stupide, ignoble, comment mieux définir ce qui me fait sentir comme un con. Littéralement.

Par exemple une publicité radio de Vidéotron qui simule un annonceur "en direct" d'une promotion et simulant qu'il apprend à l'instant la "grande" promotion à 0$ d'un terminal, qui se lève de sa chaise d'annonceur pour aller s'acheter un terminal.

  • On s'entend que juste pour l'aspect du faux direct, cette publicité mérite la poubelle.
  • J'apprécie toujours une publicité qui mentionne le principal, tout en omettant volontairement de mentionner les détails, si importants soient-ils, qui font en sorte que la promotion n'en est probablement pas une.
  • Le fait que la publicité passe sans arrêt en boucle n'aide pas à la cause.

Ou encore... Une publicité de Maxi dans lequel un annonceur cri littéralement en annonçant la politique des prix les plus bas. Tenter de convaincre en criant, ça me paraît forcé comme conception de ce que peut être la publicité.

Ou pire... Les annonces de Brault et Martineau, faisant maintenant parti (malheureusement) du "paysage" publicitaire québécois. Cette compagnie utilise la force de la répétition infinie de ses annonces (tant par le nombre de diffusions que par le nombre de "promotions). Chacune de ces publicités tentent de convaincre un CONsommateur que le fait que le magasin paie les taxes est une promotion pour laquele il faut courir pour se procurer leurs produits. Arrêter de nous casser les oreilles et essayez donc un concept publicitaire noble, social et respectueux à tout point de vue.

Je n'aime pas non plus les messages publicitaires utilisant des verbes à l'impératif, donnant l'impression d'une succession d'ordres.

Autre exemple à venir.