En 2013, j'ai écrit Choses communes que je n'ai pas. La liste contenait 7 items, parfois un objet physique, parfois un service intangible. Et si je refaisais l'exercise plus de 4 ans plus tard?

Étonnament, la liste initiale s'applique en partie :

  • Abonnement à la télévision satellite/câble;
  • Journaux ou magazines;
  • Comptes Twitter ou Facebook;
  • Des aliments malsains, trop sucrés, trop gras, trop salés;
  • Des armoires de rangement/entreposage.

Deux items doivent être retirés parce que je les possède :

  • Gadgets électroniques de dernière génération : étant donné que je considère qu'un téléphone intelligent de 2016 est tout-de-même assez récent, tout comme la télévision (sans abonnement) qui a remplacé l'ancienne de 2008 qui a été donné à un ami.
  • Abonnement au gym : je dépense un maigre 10$ mensuellement depuis 2 ans et je suis convaincu des bienfaits que cela m'apporte. J'y vais entre 3 et 4 fois par semaine de façon constante.

Mais j'y ajoute dorénavant ces choses que je ne possède pas :

  • Une hypothèque;
  • Des dettes de consommation ou une carte de crédit impayée à la fin du mois;
  • Un abonnement télé
  • Un prêt automobile;
  • Une 2e voiture;
  • De l'assurance vie;
  • Des objets que je considère inutiles, superflus ou de mauvaise qualité;
  • Des boîtes d'objets inutilisés depuis des mois;

En fait, je trouve désormais que la liste de choses que je me possède pas est trop difficile à écrire. Malgré avoir vendu des centaines d'objets en deux ans et avoir réduit ce que je possède (et utilise), je constate qu'absolument aucun objet ne me manque, car j'ai de la difficulté à trouver ce que je possédais autrefois. Ainsi, le processus de dépossession vers une vie minimaliste m'a réellement aidé à me vider l'esprit de ce que j'ai besoin pour vivre.

Durant toute l'année 2018, j'ajouterai à une liste les objets physiques que j'aurai acheté. À la fin de l'année, je me pencherai sur celle-ci afin de voir si tous les achats étaient vraiment nécessaires et si j'utilise encore ces objets. Bien sûr, mon objectif est d'acheter ce qui est essentiel uniquement.

Référence : Choses communes que je n'ai pas