En tant qu'individu vivant dans une économie de libre-marché, les entreprises ont dépensés beaucoup d'énergie pour vous entraîner à acheter des produits de masse de faible qualité que l'on jette plutôt que l'on répare, à valoriser les magasins comme étant un remède contre une mauvaise émotion, à désirer ce que l'on ne possède pas, à acheter des objets qui nous gratifient plutôt que nous satisfaire, à être épuisé physiquement de la vie en considant que c'est tout-à-faire normal, à ingurgiter des heures de publicité à chaque jour sans même s'en rendre compte, à considérer qu'un emploi déprimant est tout-de-même pratique, que les vacances sont rares et que l'entrepreneuriat est réservé à l'élite brillante et chanceuse.

Votre style de vie est conçu pas à votre image, mais pour satisfaire la minorité de la population qui contrôle la majorité des actifs. Dès qu'on devient conscient de cela, il est possible de délier les liens de certaines dépendances et de vivre une vie pleine de sens et à son image. Abandonner la télévision remplie de publicité qui modèle votre pensée n'est qu'un exemple parmis tant d'autres.

La vie n'est pas faite pour se résumer à être un consommateur. Oui nous avons certains besoins qui nécessite des achats réguliers, mais éviter de se rendre dépendant de produits ou service libère du temps et des ressources financières immenses et ne peut que nous rendre plus heureux.

Personnellement, jamais je ne pourrais concevoir de retrouver un style de vie similaire à ce que je vivais il y a deux ans. Autant de dépendances matérielles ne faisait aucun sens, autant psychologiquement que financièrement. J'étais, sans le savoir, prisonnier de mon style de vie. Toutes les microdécisions inculquées par la publicité ne faisaient que renforcer un style de vie déficient.

Références :