La saison estivale est synonyme de bon temps, de changements... et de dépenses! Parfois justifiées, souvent superflues, il faut savoir se limiter afin de ne pas devoir tomber dans le cercle vicieux de surconsommation, surcharge et grand débarras (decluttering) parce que l'on se sent étouffé. Mais comment ne pas acheter des objets?

Les tentations viennent de partout. Que ce soit une publicité télévisuelle, une publicité imprimé, amis, famille, collègues de travail ou encore soi-même, les messages reçus nous influence au plus profond de nous-même afin de modifier notre comportement et délier notre porte-feuille pour se procurer des biens matériels ou des services intangibles.

Les possibilités n'ont pas de limites en cette période estivale. Fleurs pour le jardin, équipement de sports pour suivre les amis, équipement de camping pour cette unique sortie de l'été, rénovation majeure sur la maison parce que le voisin le fait aussi, voyage à l'autre bout de la planète pour égaler les photos Intagram que vous avez vu dernièrement, changement de voiture pour une décapotable, achat d'un véhicule récréatif, etc.

Comment résister? D'abord, je crois qu'il est essentiel de se retirer de ce cercle infini de consommation en évitant le plus possible de se laisser distraire par la pression publicitaire et de reconsidérer votre volonté personnelle de renouveau.

Concrètement?

  • Fermer la télévision.
  • Regarder ailleurs lorsqu'une publicité envahie votre champ de vision et penser aux bienfaits que vous apportera l'évitement publicitaire.
  • Considérer chacun des achats sur une vision à long terme : Voudrais-je de cet article durant l'hiver? Dans 6 mois? Dans 1 an? Dans 5 ans?
  • Bloquer toutes formes de publicité sur votre navigateur web (à l'aide de AdBlock par exemple).
  • Cesser de visiter les sites web de commerce en ligne.
  • Considérer que chaque achat est une potentielle dépendance (cercle vicieux de remplacement).
  • Toujours se mettre au défi de posséder moins d'objets qui forgera une idéologie de réduction afin d'éviter les achats compulsifs.