Avec autant de lectures sur la décroissance et sur les possibilités d'un rythme de vie soutenable à l'environnement, je me demandais s'il ne serait pas utile d'écrire une liste claire et précise afin de réduire l'empreinte écologique de notre vie. Inspirée de dizaines de livres, voici par catégories des solutions parfois simples, parfois un peu moins afin de se rapprocher d'une vie qui n'est pas excessive sur le plan environnemental.

L'habitation

Probablement la catégorie de dépenses financières la plus importante, c'est également là que les gens s'emballent le plus et vivent au-dessus de leur moyen... et les moyens environnementaux!

  • Choisir un habitation de taille inférieure : l'augmentation de la taille des maisons est vertigineuse, mais il reste toutefois des façons de vivre plus modérément, un condominium par exemple ou une maison de ville au lieu d'une maison détachée sur un terrain beaucoup trop grand.
  • Choisir un emplacement idéal pour les transports en commun : pouvoir se départir d'une voiture (ou même de toutes celles-ci) parce que votre habitation se situe dans un quartier où tout est à proximité (services, emploi, amis) est un gage de bon sens écologique.
  • Éliminer les sources de pertes énergétiques : air climatisée (à remplacer par des stores pour couper le soleil durant le jour), chauffage de la maison entière (privilégier les chauffages d'appoint), etc.
  • Réduire l'utilisation de l'eau en prenant des douches plus courtes et moins de bains.

L'alimentation

Même si la majorité des gens pensent que des fruits sont toujours synonymes de nature, c'est moins vrai lorsque ceux-ci proviennent de l'autre bout de la planète, qu'ils sont cultivés dans un endroit artificiel (serres qui requièrent beaucoup d'énergie et d'eau) ou encore dont la saison n'est pas du tout appropriée pour la culture.

  • Acheter des aliments locaux et de saison.
  • Favoriser les aliments sans pesticide (de culture réellement biologique).
  • Éliminer les aliments transformés (souvent riche en gras, sucre et sel, mais aussi suremballés et demandant énergétiquement).
  • Éviter les aliments pauvres en nutriments ou calories (mets surgelés).
  • Éliminer les canettes d'aluminium et bouteilles d'eau.

Les transports

Même si la mode est à l'électrification des transports, moins de transport vaut mieux que plus de transport électrique. En effet, malgré la croyance que la conversion à l'électrique nous sauvera du désastre écologique des carburants fossiles, il n'en reste pas moins que d'alimenter une voiture à l'électricité demande beaucoup de ressources.

  • Privilégier le vélo ou la marche.
  • Éviter l'achat d'une seconde voiture, idéalement ne pas en posséder du tout (difficilement réalisable lorsque votre environnement est urbanisé à l'américaine, c'est-à-dire en banlieue où la voiture a été et continue d'être l'axe du développement).
  • Conserver votre voiture en bonne ordre mécanique pour éviter les polluants excessifs.
  • Réévaluer votre choix de vacances qui nécessite un trajet en avion.

Style de vie

Au lieu de favoriser un style de vie affiché sur Instagram ou Facebook, développez votre propre idéal de vie.

  • Favoriser les activités à proximité : parc, communauté, bibliothèque, etc.
  • Considérer le zero waste.
  • Au lieu d'acheter, emprunter.
  • Au lieu d'acheter neuve, chercher un article similaire usagé.
  • Avant un achat, demandez-vous si c'est vraiment un besoin nécessaire.
  • Visez la qualité plutôt que la quantité.
  • Réduisez votre dépendance aux centres commerciaux en substituant les visites par des activités autres.
  • Économiser d'abord, puis établisser votre budget de dépenses ensuite.

Pour en apprendre davantage, le livre Suzuki: le guide vert par David Suzuki est un bon début. Sinon, se référer à la page À lire pour y trouver d'autres livres d'intérêt.