Lors de mon passage à Montréal, une location de véhicule était nécessaire. En marchant à travers le stationnement du locateur rempli de VUS et de compactes sans âme, j'y ai déniché dans le coin une Volkswagen Jetta 2017, avec 6000 km au compteur et Wolfburg Edition!

Il s'agit du modèle qui s'insère entre les deux modèles d'entrées de gamme (Trendline et Trendline+) et le haut de gamme (Highline). L'équipement y est plus généreux que le Trendline, sans obtenir le moteur 1.8T du Highline.

Le point central de cette nouvelle génération de Jetta est bien le moteur de série offert : 1.4 litre turbo de 150hp et offrant 184lb/ft à un régime bien plus bas que l'ancien 2.0 ou le 2.5, tout deux à aspiration naturel. La puissance y est plus qu'adéquate, sans être surprennante ou incontrôlable. Ce qui est réellement surprennant, c'est la faible consommation de carburant. Après une semaine et environ 900 kilomètres, j'ai eu droit à une consommation moyenne de 6.7L/100 km sans même essayer de minimiser la consommation (beaucoup de traffic, vitesse élevée, accélérations rapides). Sur l'autoroute, j'ai même obtenu une moyenne de 5.5L/100 km. Les chiffres officiels sont 5.9L sur l'autoroute et 8.4L en ville.

L'équipement de série de ce modèle se compose de Apple CarPlay/Android Auto, siège du conducteur électrique à 6 directions, un système KESSY (sans clé), un système de ventilation Climatronic à double zone, des phares de jours à DEL (bien que je ne suis pas amateur, je dois dire que j'ai apprécié l'apparence) et plusieurs ajouts esthétiques.

La conduite est bien plus engageante que la plus part des voitures de la même catégorie (Mazda 3, Hyundai Elantra, Ford Focus, Honda Civic), mais étant propriétaire d'une Golf, je dois dire qu'il y a une différence entre cette dernière et la Jetta. Depuis 2015, la Jetta a retrouvé sa suspension indépendance à l'arrière (contre l'essieu ridige aupaaravant), mais cela n'a pas élevé la Jetta au niveau de sa grande soeur à hayon. Il y a réellement une différence de tenue de route de par la configuration des suspensions, la répartition du poids et la rigidité du chassis (la Jetta utilise le chassis du Golf Mk6 d'ancienne génération).

Un second point qui me chatouille, c'est le fait de conduire une transmission automatique. La Jetta est bien sûr disponible en transmission manuelle 5 vitesses (mais personne ne se la procure ou presque), mais la voiture de location était munie d'une automatique 6 vitesses (non-DSG). Bien qu'elle fasse un travail remarquable en minimisant le temps entre chaque changement et en optimisant quasi-parfaitement le rendement pour économiser du carburant (en mode régulier) ou en allongeant chaque vitesse (en mode sport), je suis resté sur ma faim à l'utilisation lors d'un départ arrêté. L'embrayage fait glisser la transmission un peu trop longtemps (pour le confort sans doute) à mon goût. Cela réduit le plaisir à conduire un peu plus aggressivement parce que ça égalise la courbe de puissance à partir de 0 km/h.

Au niveau de la présentation intérieure, je dois dire que Volkswagen se surpasse sans arrêt. Alors que les autres constructeurs font à peu près tout pour créer un effet WOW qui se démode selon moi très rapidement (il n'y a qu'à regarder l'intérieur complètement décousu des modèles Ford depuis 2012), Volkswagen se tient à un principe : l'utilisation de lignes droites dans le design du tableau de bord, donc aucune courbe. C'est sobre, propre et épuré. Ce genre de conception est selon moi bien plus durable visuellement. L'intégration du système de divertissement est sans faute, la qualité de finition est exceptionnelle pour un véhicule de ce prix.

Ainsi, pour 24000$ (plus taxes et certains frais), il s'agit pour moi d'un véhicule recommadable, tout simplement parce que je ne recommande que des véhicules que j'achèterais pour moi-même. Jamais je ne recommanderais une BMW série 3 malgré le fait que j'adore ces modèles depuis 2004. Le prix de vente est trop élevé selon moi, surtout quand on y met une Jetta côte-à-côte avec la BMW d'entrée de gamme. Pour un prix bien plus faible, la Jetta impressionne par son intérieur de qualité, ses qualités de routière, son espace intérieur et son rendement au-dessus des attentes (moteur relativement puissant, mais économe).