Ça y est. J'ai passé à une étape de plus dans la réduction de mon empreinte écologique et dans la simplification de ma gestion personnelle. J'ai vendu une voiture afin de n'en conserver qu'une seule pour deux personnes.

Frais annuels économisés :

  • Immatriculation : 280$
  • Assurances : 680$
  • Essence : 1600$ (estimé)
  • Réparation/entretien : 1000$ (estimé)
  • Changement d'huile (1) : 150$
  • Usure de pneus : 300$
  • Dépréciation : 3000$

Le coût mensuel du véhicule oscillait donc autour de 600$/mois.

Comme j'ai un autre véhicule plus récent et plus économique, la décision de vendre le plus énergivore fut facile et sans aucun doute la plus logique. Nul besoin de conserver ce second véhicule utilitaire sport dispendieux à l'entretien et à l'usage. Le covoiturage sera donc pleinement exploité avec ma partenaire de vie afin de se rendre au travail. Le kilométrage de cette voiture restante augmentera légèrement, mais comme elle consomme 2 fois moins de carburant que celle vendue et que les coûts d'entretien sont moindres, les économies sont substantielles!

Les motivations n'étaient certes pas uniquement financières. Le fait de se libérer l'esprit avec l'entretien pénible d'un véhicule et l'idée de réduire notre dépendance à l'automobile nous rendaient plus serein. Nous envisagions le minimalisme à une étape supérieure.

Il nous reste tout-de-même une moto dans notre vie pour la période estivale, mais celle-ci se veut extrêmement économique à posséder et à utiliser.

Frais annuels de la moto :

  • Immatriculation : 360$
  • Assurances : 275$
  • Essence : 300$ (estimé pour 5000 km)
  • Réparation/entretien : 100$ (estimé)
  • Changement d'huile (1) : 30$
  • Usure de pneus : 300$
  • Dépréciation : 500$

Le coût mensuel de la moto est donc de 150$/mois, très loin du coût du second véhicule.

Voilà qui est fait!