Me tournant de plus en plus vers une simplicité plus que volontaire et une liberté de pensée et d'agir que je n'avais pas autrefois, le ressentiment d'un vide est agréable. Mais comment cela se traduit-il réellement?

  • Méditer rend serein, calme et porte à la réflexion au lieu de l'action immédiate. Je n'ai jamais apprécié les gens doté d'une spontanéité extrême, préférant les gens qui analysent, observent et discutent avec une profondeur. La méditation permet de recentrer son énergie vers le vide plutôt que le chaos ambiant, portant notre attention vers l'espace calme plutôt que l'espace trouble.
  • Promouvoir la simplicité volontaire par ses paroles, ses pensées, ses actions et son attitude, tant dans son quotidien qu'au travail. Pour moi, chercher à accomplir mes tâches de la façon la plus simple possible est une forme de récompense, mais aussi un refus du tourbillon infini d'une société déficiente.
  • Vivre loin (psychologiquement) des centres d'achats, nous permettant de réduire notre consumérisme, en refusant tout achat impulsif et injustifié en se rappelant comme une petite habitation peut être limité et est bien plus agréable lorsque épurée et espacée.
  • Prendre le temps dans ses actions, en évitant de considérer le temps sans arrêt. Prendre le vélo ou le transport en commun même si une voiture est à notre disposition.
  • Éviter les fêtes comme le Black Friday ou autres événements marchands, nous rendant en retour notre précieux temps et balançant notre côté financier avec logisme.
  • Vivre sans dettes libère des sommes d'argent inespérées, mais aussi l'esprit. Il est possible de vivre sans crédit ou endetté pour une large portion de la population, il s'agit de réfléchir et de faire des choix en conséquence.
  • Retirer la publicité de sa vue en réduisant le temps à regarder télévisions, ordinateurs, téléphones intelligents et en conditionnant son regard à "filtrer" les publicités environnantes telles que les panneaux extérieurs et autres stimulis externes.