Plutôt drôle d'écrire un mot dont je peste l'existence et l'application depuis quelques années déjà. La réalité veut que cela soit vrai. Je suis matérialiste ET minimaliste à la fois. Car être minimaliste est pour moi redonner la pleine valeur à chaque objet qui nous entoure et de les utiliser à leur plein potentiel et non pas dans un optique d'accumulation ou d'affichage d'un status social.

Pour le démontrer comment j'apprécis le matériel, je me suis demandé quels objets je ne pourrais absolument pas me passer. Normalement, tout ce que je possède en tant que minimaliste devrait être essentiel. Or, c'est plus compliqué que cela : vivre à deux apporte son lot de compromis, tandis que d'autres objets sont plutôt temporaires ou bien je n'ai pas réussi à me départir de certains de ceux-ci.

Ce qui m'est essentiel au quotidien :

  • Un vélo : je possède actuellement plusieurs vélos, mais un seul pourrait me satisfaire, et ce, peu importe la valeur, tant que la condition mécanique est bonne.
  • Un sac à dos hydrofuge d'environ 22L : versatile, permettant de transporter ce que j'ai besoin au quotidien dans une journée de travail.
  • Une bouteille isotherme de 500 mL : pour café ou thé loin de la maison, pour oublier l'existence des coffee shops.
  • Une tasse en acier émaillée de 350 mL : utilisé à la maison, en camping ou en hike, c'est un absolu. Quasi-indestructible.
  • Une spork : Hybride entre la couillère et la fourchette, idéalement en titanium, c'est le Saint Graal.
  • Un bloc-note et un crayon : pour prendre des notes en tout temps.
  • Un livre : lire fait parti de mon focus personnel, cela doit me suivre partout.
  • Un outil multifonction métrique : Dans un seul item, plusieurs outils pour visser/dévisser à peu près n'importe quoi de taille commune.
  • Un ordinateur portable : J'ai hésité avant de l'inclure, sachant que la dépendance à la technologie est l'un combat que je mène. Or, ça me permet d'étudier à distance, de lire des dizaines de livres, de m'informer, de communiquer, d'écrire ce blog et de programmer.
  • Une paire de bottes de randonnée : Pour apprécier la nature, un hike vaut mille images. Des bottes adaptées ne sont qu'une façon de mieux apprécier le moment et de ne pas se retrouver les pieds à l'eau trop vite!

J'ai volontairement omis d'inclure un modèle ou une marque de commerce spécifique afin de mettre de côté l'aspect promotionnel et consumérisme. Également, je n'ai pas inclus de téléphone intelligent, me questionnant sur la pertinence de l'hyperconnectivité en tout temps et sur l'effet à long terme de son utilisation. Déjà 4 ans que je possède ce genre d'appareil et je ne l'ai jamais remis en question. Depuis quelques mois, j'essaie de réduire son utilisation (en réduisant le nombre d'applications par exemple), mais mon quotidien est encore centré sur celui-ci. En 2018, peut-être abandonner totalement ce genre de téléphone sera le résultat d'une réflexion.