Selon le fabricant, il est facile de faire un café avec une cafetière Keurig.

Cette campagne de publicité tente facilement de faire oublier comment la consommation de café en capsules était, au départ, une bonne idée, mais qui tourne actuellement au ridicile tellement c'est une forme de consommation excessive qui crée inutilement des déchets peu ou pas compostables. En effet, la majorité des capsules ne sont pas réutilisables et sont jetés avec les déchets domestiques. Le plastique de la capsule est une pure perte d'énergie pour la production alors qu'il existe des façons plus terre-à-terre de savourer son breuvage matinal favori.

La solution de rechange simple (si comme moi vous ne pouvez vous passer d'un bon café) est d'acheter du café moulu en sac, de préparer des filtres #2 avec du café moulu à l'intérieur et de placer ces multiples filtres remplis dans un pot réutilisable qui se ferme hermétiquement. Vous avez ainsi des capsules biodégradables fait maison avec le café de votre choix pour une fraction du prix des capsules Keurig.

Pour les utiliser, rien de plus simple.

  1. Faire bouillir de l'eau;
  2. Placer un filtre rempli dans un porte-filtre minimaliste (ou le GSI Java Drip que j'utilise personnellement).
  3. Verser l'eau chaude.
  4. Savourez!

Bilan d'un consommateur de Keurig

  • Coût d'achat d'une machine Keurig : 100$+
  • Coût unitaire d'un café : 0.60$+
  • Coût écologique : énorme

Bilan d'un consommateur averti

  • Coût d'achat du porte filtre : 8$
  • Coût unitaire d'un café : 0.15$+ (environ 0,03$ pour le filtre et 0.13$ pour 10g de café, à 16$ pour un sac de 1.3Kg, chaque portion de 10g)
  • Coût écologique : faible si composté