Savez-vous combien vous payez pour chacune des assurances que vous détenez ? Connaissez-vous les protections qui vous sont offertes par vos polices ?

Si vous répondez non à l'une ou l'autre (ou les deux), alors vous êtes dans une situation qui m'était familière jusqu'à tout récemment.

Dans notre projet de déménagement se trouvait l'étape de validation de l'hypothèque. Ainsi, j'ai découvert que les paiements de notre hypothèque actuel était glonflé par une assurance-hypothécaire pour nous protéger. Un 35$ aux 2 semaines de plus pour obtenir une protection que je n'avais pas conscience. Il y a trois ans, au moment de la signature, je n'avais probablement pas vérifié tous les détails, c'était la première fois que je procédais à l'achat d'une maison.

Maintenant que j'ai les yeux ouverts, je constate que l'on a passé rapidement une protection pour laquelle je n'avais rien demandé. Ce 35$ paraît maigre. Mais annuellement, c'est près de 900$ pour obtenir une protection truffée de conditions. Exactement le genre de protection qui ne valide que l'admissibilité lorsqu'on fait une réclamation.

Bref, je décide d'analyser si j'ai réellement besoin d'une telle protection pour continuer de payer l'hypothèque de la maison si jamais l'un de nous deux décède ou est inapte à travailler temporairement. Chacun de nos emplois actuels inclut une assurance-vie de 150 000$, une seconde assurance-vie du syndicat de 20 000$, une assurance-invalidité de 45 000$ et un programme d'aide invalidité de courte durée (qui représente 70% de notre salaire). Alors, pourquoi payer 900$ par année pour une protection supplémentaire pour protéger un prêt de 188 000$ ?

L'une des choses à évaluer avant de tomber dans les chiffres est la réalité en cas de décès : si l'un de nous décède, l'autre aura-t-il besoin de payer l'entière responsabilité de la maison d'un seul coup ?

Dans notre situation, non.

Parce que l'autre recevra d'or et déjà 170 000$. Ce qui permet de subsister très longtemps avant d'analyser ce qui doit être fait pour continuer de vivre (déménager ou rester dans la même résidence). Biensûr, il y a des frais lors du décès, mais je crois qu'être trop excessivement protégé nuit à la vie actuelle.

Notre niveau d'assurance actuel

J'ai calculé ce que l'on paie annuellement en assurances. Le résultat est choquant.

L'un possède ces assurances : Assurance-vie : 268,32 $ Assurance invalidité : 1 043,38 $ Soins dentaires : 42,12 $ Soins médicaux compl. : 77,48 $ Assurance moto : 317,10 $ Assurance auto : 757,60 $ Assurance habitation : 662,72 $ Assurance hypothèque : 883,00 $

L'autre possède celles-ci : Assurance-vie : 264,16 $ Assurance invalidité : 1 023,36 $ Soins dentaires : 18,72 $ Soins médicaux compl. : 42,90 $ Assurance moto : 303,45 $ Assurance auto : 672,55 $

Le grand total de ce que nous payons annuellement pour s'assurer d'une foule de risques ? 6376,86 $

De notre revenu familial net de 75000$, cela représente 8%. Il me semble que c'est assez élevé, non ? Et je n'inclus même pas toutes les autres formes de micro-assurances pour lesquels on paie, c'est-à-dire les garanties prolongées d'appareils électroniques et électroménagers ou bien d'autres.

Il y a selon moi des limites à vivre dans la peur. Je vais y mettre la hâche sans regret dans un futur rapproché. Et vous ?