Longtemps sans y écrire quoique ce soit sur ce blog, le temps est venu de reprendre vie et d'annoncer que ce que je prépare depuis si longtemps se produit maintenant. En effet, maintenant rendu de l'autre côté du deuxième plus grand pays, après avoir abandonné une maison bien située et deux emplois parfaits tant sur l'horaire de travail que des conditions, je découvre tant de possibilités sur la côte ouest.

La première étape consiste actuellement à trouver un toit pour habiter un espace agréable. D'une maison de 2000 pieds carrés, il est fort probable que l'appartement que nous habiterons sera de 500 pieds carrés. Plus dispendieux que prévu, plus petit qu'espéré, nous avons tombé sous le charme de cet espace. Charme oui, parce que l'emplacement est idéal, l'espace intérieur est fraichement rénové d'un style moderne et nous avons réalisé ce qu'était less is more. L'espace restreint nous amène à repenser nos possessions, celles que nous pensions déjà minimales devront l'être davantage!

Ainsi, il faudra donc épurer le matériel de cuisine en vendant des accessoires superflus, repenser l'espace de rangement dédié à cet effet afin de le rendre utilisable quotidiennement (et non pas un fourre-tout) et éviter d'acheter des meubles supplémentaires.

Le bon côté des choses est de voir le défi que représente ce changement et ce que cela apportera : du temps pour les loisirs.

Côté budget, les salaires seront sans doute supérieurs ici étant donné le taux de taxation moins élevé et les dépenses seront davantage fixes (aucune dépense inattendue de l'habitation). J'estime qu'auparavant, nous avions 27% de nos revenus libres après les dépenses courantes et les épargnes. Maintenant, cela tournera autour de 49% (mais il faudra augmenter les épargnes pour compenser le fait qu'aucun capital n'est accumulé dans une hypothèque). Pour obtenir une épargne similaire à autrefois, nous obtiendrons 37% de nos revenus libres, ce qui est déjà une amélioration.