Ayant de la difficulté à faire reconnaître mon choix de formation en développement durable au sein d'une entreprise, j'ai décidé d'écrire un justificatif afin de faire connaître la raison de mon choix.

Pour continuer notre dernière discussion sur le certificat en développement durable que je souhaite compléter, j'ai réfléchi à l'ampleur de la façon dont cela peut aider l'entreprise à réussir et comment cela peut m'aider à grandir en tant qu'employé. Au premier regard, cela ne semble pas être conforme aux activités de l'entreprise.

Peut-être faut-il considérer que le développement durable ne concerne pas seulement l'environnement. Il repose plutôt sur trois composantes: la dimension environnementale, la dimension sociale et la dimension économique. Toutes ces 3 dimensions peuvent m'aider à réussir dans mon travail et à aider Postes Canada à offrir plus d'informations.

  1. La dimension environnementale concerne tous les défis auxquels nous sommes confrontés pour préserver et améliorer ce qui nous entoure à long terme. À mon avis, les citoyens individuels et les entreprises ont la responsabilité de réduire leur impact et leur utilisation. Toutes les organisations sont confrontées à l'opinion publique et l'environnement est l'une des principales questions des relations publiques dans les années à venir. Au sein de notre entreprise, je crois fermement que les changements proviennent du bas de la structure. Le fait de donner un pouvoir décisionnel aux employés à l'égard de l'environnement sera probablement un sujet prioritaire prochainement, ici, mais aussi dans toutes les organisations. De petits changements de comportements à une restructuration structurelle énorme avec un avenir durable à l'esprit nous aideront à nous démarquer de la concurrence.
  2. La dimension sociale consiste davantage à répondre aux besoins humains sur un plan d'équité, d'inclusion, de santé, d'emploi et de culture, tout ce qu'une société comme la nôtre peut fournir à ses employés en utilisant les ressources réelles et futures. Le changement de notre culture des dernières années reflète le fait que nous avons commencé à considérer nos employés comme une ressource précieuse et à cesser de viser uniquement le courrier. Cela signifie une supervision plus ouverte, un environnement de travail plus axé sur la solution et un développement basé sur la personne.
  3. La dimension économique est en accord avec les objectifs de chaque entreprise, en développant la croissance économique et l'efficacité, mais en ajoutant les modes de production et de consommation durables. La rationalisation récente de nos opérations (le plan quinquennal de décembre 2013) est un début de la direction dont nous avons besoin pour viser à assurer des opérations durables et une bonne opinion publique. Encore une fois, le développement des employés autour d'un objectif principal pour créer une structure durable est tout ce que l'entreprise a besoin pour continuer pendant des années et se distinguer de la concurrence.

Il y a quelques années, j'ai commencé un certificat en économie parce qu'il s'agissait d'un domaine d'étude dont j'étais curieux, mais dans toutes mes recherches, j'ai découvert que l'aspect moral de l'économie était absent. Puis l'orientation sociale du développement durable m'a stimulé. J'ai fait quelques cours sur ce dernier sujet, qui a ouvert mes horizons sur ce qui est vraiment possible en économie. Il y a plus que des règles brutes de la main invisible d'Adam Smith, il y a nos gens qui ont des besoins, non seulement au sujet de leur horaire de travail, mais aussi de ce que nous pouvons faire collectivement pour viser un avenir meilleur.

Nous avons cette phrase sur «Si nous nous soucions, ils se soucieraient». Je pense que c'est tout ce dont il s'agit.