Je me souviens d'il y a 15 ans, j'écrivais un texte final en 5e secondaire au sujet de l'eau : de la pollution des réserves à l'hypercommercialisation des bouteilles d'eau, en passant par son utilisation excessive. Tout ce temps a passé et je réalise que rien n'a réellement changé. Alors que l'on parle de retirer les pailles de plastique pour sauver la planète, il est réaliste de se demander si, collectivement, nous voulons vraiment changer.

Au quotidien, sans même tenter de dramatiser la situation, je me heurte à beaucoup de situation de gaspillage de ressources, dont l'eau. Dernièrement par exemple, le complexe immobilier où je réside effectuait un nettoyage complet du stationnement sous-terrain ainsi que de l'espace commun extérieur. Or, je n'aurais jamais imaginé que tant d'eau allait servir à nettoyer de asphalte, du pavé-uni et des murets en béton. Quatre jours de lavage à l'aide de multiples (jusqu'à trois en même temps) machines à haute pression. Sachant qu'une seule machine utilise 8 litres d'eau à la minute, multiplié par 400 minutes par jour et 4 jours, cela donne 13000 litres d'eau utilisé par une seule de ces machines. Avec 3 machines durant la même période, cela représente plus d'un an de ma consommation personnelle en eau de toute sorte. Comment peut-on encore tolérer cela aujourd'hui?

Alternativement, de par la nature du travail à l'extérieur des employés, mon employeur achète un nombre incalculable de bouteilles d'eau à usage unique pour refraîchir chacun de nous. On parle d'environ 80 employés qui travaillent à l'extérieur et par temps chaud, cela représente des centaines de bouteilles quotidiennement. Malgré ma persistence à converit ces achats en responsabilisant les employés à utiliser leurs propres bouteilles réutilisables, rien n'a changé. Comment peut-on encore tolérer cela aujourd'hui?

Bien que cela ne représente qu'un banal exemple de comportement qui me semble négatif, cela m'inspire à comprendre que trop souvent, nous connaissons tous les principes de la vie (à respecter ce qui nous entoure par exemple), mais peu les appliqueront.