Comment faire pire illogisme que d'écouter The Lightbulb Conspiracy sur une tablette PlayBook ? Pourtant, je l'ai fait tout récemment.

Troublant de sens, ce documentaire explique en bref un phénomène clairement identifié, mais qui n'est pas si récent. Il s'agit de l'obsolescence programmée des produits, particulièrement celui des ampoules électriques.

Dès le début du 20e siècle, des ampoules fonctionnant à l'infini existaient et des brevets furent émis. Or, de grandes corporations à travers le monde ont décidés que cette invention aurait une durée de vie fixé dans des documents techniques afin de créer une demande artificielle et faire rouler une économie. Le cartel Phoebus était né. Et si toutes les entreprises agissaient de cette façon ?

Ce "phénomène" est selon moi loin de s'enrayer. Prenez l'exemple d'un jeune homme de 20 ans qui se procure un iPhone en ce froid mois de 2013. Pense-t-il vraiment acheter un bien qui satisfera ses besoins toute une vie ? 10 ans ? 5 ans ? 2 ans ?

Pas parce que le iPhone est conçu pour briser (quoi que...), mais qu'il y a un si fort marketing qui entoure sa consommation que cela rend le produit que l'on achète peu attractif après un certain temps. L'innovation sans cesse rend l'obsolescence programmée obsolète tellement le renouvellement des objets est rapide.

Croyez-vous que les futures générations reviendront "à l'ancienne" ou est-ce trop tard pour éviter cette consommation cyclique ?

MAJ 2013/05/23 03:09

Une lecture supplémentaire, publiée il y a quelques mois sur Huffington Post : L'obsolescence « programmée »: entre complot et comportement, par Yanick Barrette