Voilà! Une étape vient d'être complétée, le déménagement dans un nouveau quotidien s'est réalisé. Non pas sans un coût financier élevé (quelques dépenses non-prévues sont venues troubler mon organisation), mais le résultat est en ligne direct avec mes attentes.

Celles d'un quotidien simplifié, un espace habitable mieux conçu à nos besoins, qui nous permet de s'évader plus souvent sans négliger l'entretien de l'habitation. Le seul fait de ne pas avoir à maintenir un grand terrain permet de récupérer du temps chaque semaine, en plus des temps de déplacement qui se voient réduit de plus de la moitié.

Le déménagement m'a ainsi, comme prévu, permis de rembourser les prêts automobiles et les quelques dettes accumulées au cours des années. Ainsi, j'économise plus de 1000$/mois en paiement divers, mais le coût du prêt hypothécaire est plus élevé qu'anciennement. Or, il faut réaliser qu'il est préférable de payer un bien immobilier que de payer sans cesse de multiples dépenses de véhicules.

Ce qui me reste à planifier :

  • Les dépenses alimentaires à réguler;
  • L'épargne total, visant ~10% des salaires nets;
  • Revenir à un niveau de dépenses normal.

MAJ 2014/06/13 14:55

D'ailleurs, j'ai réussi à réduire ses dépenses fixes (coût mensuel) :

  • Internet : de 42,48$ à 28,69$
  • Téléphones mobiles : de 62,88$ à 46,00$
  • Assurances habitation : de 55,23 à 50,69$
  • Électricité + gaz naturel : de 174,59$ à ~100$
  • Dépenses automobiles : de 600$ à ~250$ TOTAL : ~460$

À cela vient s'ajouter des augmentations de dépenses :

  • Hypothèque : de 1039$ à 1417$
  • Taxes municipales et scolaires : de 218$ à 300$ TOTAL : ~460$

Étrangement, j'arrive approximativement au même montant... C'est donc dire que vivre plus près du travail ne me coûte pas plus cher malgré l'immobilier plus dispendieux. Certains coûts restent à être précisés (dépenses auto., taxes), mais certains restent fixes (assurances) malgré la plus grande densité de population et la valeur plus élevée de l'habitation.