Hors de question de parler d'environnement dans cet article, il est plutôt question de la réalisation de soi en tant qu'individu à part entière. Après avoir lu le livre électronique On Becoming an Individual (or HOW TO SAVE THE WORLD) de David Cain, le clavier m'attendait et je devais écrire.

Immédiatement après avoir lu les 46 pages que contient le livre, je me devais de retrouver un article que j'avais écrit il y a un bon moment déjà. Où se voir 5 ans plus tard a probablement été écrit sur un coup de tête, sans trop réfléchir et de manière simpliste. Mais David Cain utilise exactement la période de 5 ans comme référence et exactement l'âge de 28 ans à titre d'exemple. J'étais interpelé!

Près de 6 ans plus tard, je me rends compte que le temps passe vite, que sans objectif ou vision, il est facile de se laisser vieillir, de stagner et de ne pas profiter de toutes les opportunités qui nous sont offertes.

Fort heureusement, très peu de temps après avoir écrit cet article en 2011, j'ai commencé à écrire plus ou moins régulièrement mon état d'esprit, ma progression sur mes trouvailles d'une vie différente à laquelle j'étais destinée et je retrouve ces écrits après quelques années seulement et j'adore le fait de pouvoir observer le chemin parcouru. Ainsi, je peux continuer d'évoluer dans le cheminement en traçant un chemin plus précis, plus près de ma volonté et éviter de stagner.

Est-ce qu'en cinq ans j'en ai fait assez? Oui et non.

Oui parce que j'ai obtenu un certificat universitaire, parce que j'ai réalisé que le matérialisme ne menait à rien et que la simplicité volontaire ouvrait des portes. Non parce que l'on veut toujours être plus loin dans son cheminement, on souhaite (malheureusement) toujours trop et aussi parce que je suis toujours en période transitoire au niveau professionnel, me laissant tenter par l'idée de devenir travailleur automone.

D'ici 5 ans, il y a tant à faire.

Si je n'avais qu'un souhait, cela serait de développer une entreprise sérieuse avec un revenu passif à petite échelle qui me permetterait d'être plus indépendant d'un emploi à horaire stricte et dont je ne me sens pas toujours très utile.

De plus, je continuerai de lire, de m'instruire, de vivre le moment présent, de refuser le modèle sociétale que l'on impose dans toutes les sphères à tout le monde et vagabonder à travers les paysages, peu importe la façon de s'y rendre.

Référence: