mindwi.se: black-friday-2

Publié le: 2018-11-26

Sans être une longue déclaration contre la surconsommation ou la morale sur votre propre consommation, je me demande plutôt si cette journée du Black Friday est réellement différente des 364 autres journées de l'année.

Les vidéos de consommateurs qui se battent dans les centres commerciaux ne reflètent pour moi qu'une vision accélérée et densifiée de notre activité humaine en général. En une seule journée, la consommation semble réellement plus élevée qu'à l'habitude, mais en fait, si l'on considère que de multiples consommateurs ont retardé un achat en sachant pertinemment que la journée du vendredi fou approchait, la consommation est sans doute seulement consendée sur une même journée où les caméras sont braquées sur l'événement. Pour les 364 autres journées de l'année, on en parle que très peu dans les médias, mais la consommation est tout aussi intensive, consumériste et axée sur un mode de vie prédateur de l'environnement vivant.

La journée synonyme d'excès n'est donc qu'une simple représentation du reste de l'année et sert un but précis : faire oublier comment notre agissement individuel, hors de cette unique journée, n'est pas justifiable. Comme si le Black Friday était justifiable parce qu'elle est l'exception à la règle. Le problème étant que c'est un conditionnement social à la consommation.

À me surprendre, en lisant une conversation sur les coûts élevés du remplacement d'une téléphone mobile bi-annuellement, j'ai tombé sur un commentaire qui mentionnait le bas prix d'un téléphone récent qui attirait ma curiosité depuis quelques mois déjà afin de remplacer mon iPhone vieux de 2 ans (quelle honte!). J'ai aussitôt placé une commande afin de me procurer un Nokia 6.1 à 180$ US. Pourquoi? Je justifie mon geste par le fait que le iPhone n'est pas compatible avec un Chrommebook et que Android est plus flexible.

Le lendemain, remplis de remords, j'ai annulé la commande. Je ne voulais pas participer à cette frénésie. Je ne supportais pas le fait de justifier un achat matériel par des limitations logicielles, je me supportais pas d'avoir actuellement un objet totalement fonctionnel que je remplaçais par un autre par simple plaisir et par participation à une journée de festivité de la consommation.

Est-ce que cela aurait été différent si la commande avait été placée une autre journée? Peut-être. Peut-être pas.

Ce que je retiens par contre, c'est une volonté d'arrêter de vouloir retourner dans l'arène de consommation pour remplacer ou ajouter des objets à une vie humaine qui ne désire que vivre de bonheur dans l'instant présent. Je ne veux pas laisser mon porte-feuille dicter mon comportement. Un comportement consumériste est à des années-lumières de ce que je cherche. Un comportement responsable débute par une bonne décision, chaque fois.