mindwi.se: commentaires

Publié le: 2018-11-19

Quand j'entends dire que les cibles de réduction de la pollution sont irréalistes ou quand je lis des commentaires qui nient l'existence d'un dérèglement climatique, je me dis que s'affronte ici deux époques. Le passé, où chacun vivait dans son coin sans considération de la globalité du monde et sans accès à l'information, et le futur, où nous devons désormais vivre consciemment dans un monde que nous partageons et qui est influencé par ce que nous faisons collectivement et où l'information circule rapidement.

Alors qu'une masse de plus en plus significative possède une vision du futur (qui n'est d'ailleurs pas très réjouissante), le problème vient du fait qu'une grande partie de la population continue de vivre avec une vision du passé (qui d'ailleurs a toujours été basé sur l'excès et le court terme). En continuant de faire la même chose qu'autrefois en espérant des résultats différents, on obtient malheureusement des résultats identiques à autrefois.

Ainsi, quand on me dit que les objectifs pour sauver la planète sont irréalistes que de nouveaux objectifs moindres devraient être considéré, comment pensez-vous que j'entrevoie l'avenir? Comment dois-je élever mon enfant dans un monde pour lequel je n'ai pas d'espoir de changement pour au final se sauver collectivement?

Hypothétiquement, même si les dérèglements climatiques n'étaient qu'une invention de l'imagination fertile d'un seul idividu, il me semble qu'humainement, nous devrions être axé sur le respect de l'espace vivant qui nous entoure. L'être humain n'est peut-être pas sensibilisé au respect de ce qui ne lui appartient pas. Ce faisant, le passé de l'Homme saura éviter son futur.

D'ailleurs, ma vision de la partie de la population qui vie dans le passé vient des commentaires qui se retrouvent plus souvent qu'autrement dans le bas des articles sur Internet.

Pourquoi lire les commentaires sur Internet?

Chaque jour, je lis des dizaines d'articles sur des sujets aussi variés qu'inusités. C'est la magie du monde numérique des communications. Un accès rapide et comme on le souhaite à une variété de textes... et leurs commentaires des lecteurs qui y s'ont rattachés. Je me surprends à continuer de lire ceux-ci, sans vraiment savoir pourquoi.

Si j'avais à énumérer quelques points négatifs d'Internet, les commentaires des lecteurs seraient suxtaposés à la marchandisation des sites web, à l'influence des médias sociaux, à toutes ces plates-formes fermées/propriétaires ainsi qu'au mauvais goût de design d'une grande majorité des sites web.

Ces fameux commentaires renferment plus souvent qu'autrement rien pouvant améliorer notre expérience en tant qu'internaute. Nous sommes passé d'un médium unidirectionnel où l'on lisait un article dans le monde virtuel pour ensuite le partager et en discuter dans le monde réel. Désormais, tout se passe beaucoup trop vite et sans filtre dans un monde virtuel où fanatiques et non-informés écrivent des commentaires qui teint notre vision de l'opinion publique. Seul les commentaires les plus tenaces sont promus, ce qui renforce souvent des idées marginales et extrémistes comme étant la norme.

Le pire, c'est que je n'arrive pas à arrêter de les lire. La bêtise humaine me fascine.