mindwi.se: inhabilete-de-changer

Publié le: 2019-12-23

Autrefois surconsommateur et faux riche, je me considère désormais guéri de cette maladie (affluenza?) qui touche bien trop de gens. Mais comment continuer à côtoyer des gens qui n'ont pas la même mentalité sans perdre les nerfs?

Je continue d'entretenir des relations avec des amis et des anciens collègues de travail malgré la distance qui nous sépare, mais je sens que la distance physique commence à se transformer également en distance idéologique. Il me semble que je parle à des surconsommateurs avoués la plupart du temps. Rarement j'entends des histoires d'expériences, d'éducation, de voyages réels (pas de tout-inclus) ou encore de changements.

Changement, ce mot trop souvent galvaudé dans notre monde actuel qu'on en perd le sens réel. Entre changements climatiques et changement technologique dans une entreprise, on réfère toujours au fait de rendre plus ou moins différent, de transformer, de modifier. Or, l'inhabileté de changer me fait peur. Rester ancrer dans ses façons de vivre et de penser tout-au-long de sa vie me semble un non-sens. Comment rester hermétique aux facteurs externes qui ont une influence sur notre parcours?