mindwi.se: plaisirs

Publié le: 2019-11-02

Avant même d'avoir terminé la lecture de l'article How to Make Life More Pleasurable de David Cain, je pensais déjà à un de mes plaisirs que je me dois de réduire, voire même cesser totalement.

Le café. David en parle d'aillerus dans son article. C'est pour moi une source de réconfort, de moment pour ralentir le rythme. Or, dernièrement, la consommation s'est accélérée sans que je m'en soucis. Je consomme désormais pour environ 30$ par mois de café à moi seul. On ne parle pas de café préparé par un restaurant, mais bien l'achat de grains pour broyer avec mon moulin et me préparer un café à la maison. Ajoutons à cette consommation celle de ma conjointe et l'on arrive probablement au-dessus de 50$ par mois pour une boisson qui ne contient aucune calorie, aucune énergie réelle, mais qu'un plaisir bien éphémère.

Consommation accélérée ne se veut pas synonyme de plaisir augmenté. J'ai remarqué que j'éprouve de moins en moins de plaisir à en boire.

Ainsi, j'ai pris la décision d'abord réduire ma consommation afin de n'en consommer qu'un seul ou deux (tasse de 300 ml) le matin uniquement. Exit le café du midi, le café d'après-midi ou encore celui tard en soirée. Je me dois de limiter ma consommation d'abord pour retrouver un certain plaisir à le consommer, mais aussi pour ne plus dépenser autant dans quelque chose de si anodin.

Désormais, chacune des tasses doit m'apporter un réel plaisir et cela passe inévitablement par une diminution de la consommation.