mindwi.se: rare-ou-limite

Publié le: 2018-11-22

Le livre Objecteurs de croissance de l'excellent Serge Mongeau est un oeuvre qui se veut critique du développement durable tout en étant critique de la vision économique qui prédomine à ce jour.

À quelque part dans le livre, on fait la distinction entre rareté des ressources et ressources limitées. Les économistes font souvent mention du principe de rareté. Ce principe ne fait pas allusion aux ressources naturelles en tant que telles, mais plutôt aux ressources disponbiles, celles qui ont été transformées par l'être humain. La distinction est grande. Du pétrole peut être enfoui dans le sol pour couvrir les "besoins" des consommateurs pendant des millénaires, mais la portion de pétrole accessible et transformée, celle qui peut se retrouver dans le réservoir d'une voiture, est bien plus rare. Ainis, la science écnomique ne dit pas que les ressources sont limités, mais rare parce que nos besoins excèdent les moyens que nous avons pour les satisfaire, même si les ressources sont effectivement limité en terme de quantité dans le sol.

L'anthropologue Marshall Sahlins mentionne que «la rereté n'est pas une propriété intrinsèque des moyens techniques. Elle naît du rapport entre moyens et fins.»

Tout comme une entreprise qui fabrique un bien x et qui en limite la diffusion pour créer un effet de rareté, l'industrie pétrolière fait mirroiter des stocks difficilements atteignables à court terme afin de faire une pression à la baisse sur l'offre, tout en parlant de l'autre côté de la bouche en mentionnant que ces même stocks pourront être accédé à l'aide de l'évolution technologique dans un futur rapproché, afin de garantir une pérénité de leur industrie sur le long terme.

Cela renvoie donc à une sorte de jeu avec le sens des mots pour contre-balancer l'offre à la demande et ainsi jouer le jeu de l'économie de "libre-marché".