mindwi.se: reduire-2

Publié le: 2019-12-15

Dernièrement, une brèche s'est ouverte dans notre volonté de vivre en Colombie-Britannique à long terme. La raison est fort simple: le coût de la vie nous pousse à continuer de travailler dans un emploi avec un salaire élevé. Bien que nous prévoyons vivre quelques mois à l'aide d'un seul salaire afin de prolonger un congé de maternité, il reste que nous réfléchissons à l'idée de déménager dans un endroit à faible coût de vie et où l'immobilier est bien plus accessible.

Sans vouloir acheter une maison-trophée dans un quartier du Québec, nous avons pensé à louer notre actuel condo pour quelques temps et retourner dans notre province d'origine pour y vivre quelques mois chez la famille, le temps de trouver une habitation qui nous satisferait, dans un lieu où nous pourrions y pratiquer nos sports, été comme hiver.

Se donner le temps de réfléchir durant une année entière, tout en travaillant à un rythme que l'on choisit soit même, ça me semble un bon plan, tout en conservant notre condominium en Colombie-Britannique si jamais nous revenions sur notre décision. Si nous décidons de rester au Québec et d'acheter une habitation peu coûteuse, le condominium peut facilement être revendu.

Pour l'instant, nos projets s'enlignent plutôt vers un retour afin de se rapprocher de la famille. Bien que cela implique quelques désagréments au niveau des transports notamment (l'accessibilité est bien différente de la C.-B.), je crois que les avantages d'avoir de l'aide pour élever un tout petit ne serait pas de trop et nous apprécierions s'entourer des amis.