mindwi.se: revenir-a-lessentiel

Publié le: 2020-01-23

Nos vies se remplissent naturellement d'objets et de distractions. Il semble aussi avoir un lien direct avec le monde virtuel, où le toujours plus, mieux, vite, règne. Je m'efforce depuis plus de trois ans à contrôler mes dépenses, mes habitudes, mon temps et mes valeurs pour ne pas me laisser terrasser par la vague qui déferle constamment sur chacun de nous au sein de la société civilisée.

Chaque jour, j'essaie de:

Avec tous ces éléments, je réduis constamment l'influ de ce qui tente de percer mon épiderme et se rendre jusqu'à ma tête pour mieux apprécier, respirer, trouver les vrais plaisirs simples de la vie et avoir de l'espace, tant physique que mental.

Afin de cerner qui je veux être chaque jour, je me suis demandé ce qui me tenait à coeur, quels objets m'étaient essentiels, mes projets et l'aspect numérique de ma vie.

Ce qui me tient à coeur

Quels objets me sont essentiels

Mes projets

Aspect numérique

Comment faire soi-même?

En quelques étapes, voici la marche à suivre que j'ai utilisée :

  1. Identifier les essentiels : tel que discuté ci-haut, cela est primordial d'identifier ce qui a de plus précieux pour soi, tant dans votre vie, que numériquement, qu'en rapport avec vos objets, vos projets, etc. Soyez clair et précis.
  2. Commencer à réduire ce qui n'est pas essentiel, un morceau à la fois : Dès maintenant, commencez à laisser aller le reste. Si un projet ou un engagement vous accapare une majeure partie de votre temps mais ne fait pas parti de votre liste d'essentiel, c'est le moment de le remettre en question. Avez-vous également un chaos physique dans votre habitation à cause du surplus d'objets? Faites le ménage et débarrassez-vous du surplus. Passez-vous la majeure partie de votre temps devant un écran sans rien acquiérir pour vous faire progresser? Laissez ces distractions partir également. En fait, il faut y aller lentement, mais avec le temps, de grands changements seront apparents.
  3. Apprendre à se satisfaire sans acheter ou encore faire trop. Nul besoin d'acheter des choses pour faire face au stress, à la tristesse, à la solitude. Nul besoin d'être toujours occupé. Être prêt à ressentir ce que nous ressentons et à être d'accord avec cela. Cela commence par la méditation, mais aussi cultiver la capacité d'être présent avec vos sentiments est une pratique de toute une vie.
  4. Trouvez de le contentement dans les choses qui comptent pour vous. Maintenant que vous avez abandonné la plupart des choses non essentielles, la clé est de cesser de chercher le bonheur et le confort dans tout le reste et de commencer à trouver la joie dans les choses que vous avez conservées. Trouvez la joie dans le moindre.
  5. Commencez à dire non aux autres plus souvent. Et voici une autre étape clé que nous oublions souvent; une fois que vous avez créé un espace pour les choses qui comptent, arrêtez de dire oui à tout le reste. Autant que vous le pouvez. Ne laissez pas les choses revenir en arrière. Je dois soit garder cela à l’esprit, pour que je dise non en règle générale... ou y revenir quand je commence à oublier. Je sais que j'ai oublié quand je n'ai pas assez de place pour ce qui est important.
  6. Appréciez l'espace. Ce n'est pas seulement trouver de la joie dans les choses qui comptent. C’est aussi trouver de la joie de pouvoir respirer. Avoir un peu d'espace. Pas besoin de continuer à bousculer les choses, mais arrêter et simplement être. Remarquez. Respirez. Détendez-vous. Très peu de gens se permettent de le faire sans avoir à tout remplir en lisant, en regardant, en faisant, en répondant, en parlant, en bougeant, en agissant. Profitez de l'espace vide, comme s'il était tout aussi important que tout le reste.

Inspiré de The Way of Less.

Dernièrement chez moi

Comme nous avons l'idée de retourner de l'autre côté du pays, nous avons également décidé de ne pas transporter la majeure partie de nos possessions et de simplement tout vendre. Alors que nous étions encore à l'étape de vendre, nos plans semblent changer quelque peu. Vendre le condominium est toujours d'actualité, mais nous pensons rester au moins une année de plus en Colombie-Britannique afin de ne pas précipiter les choses et vivre un regret.

Nous avons vendu pour plus de 1300$ d'objets et très peu devront être rachetés. Il n'y a qu'un tapis de yoga, une base de lit et quelques jouets d'enfants qui manquent à l'appel. Ainsi, en très peu de temps, même si on pense que nous n'accumulons pas de possessions inutiles, nous avons découvert que des centaines de dollars dormaient entre nos quatre murs sans être nécessaires.

Parfois, le nez est trop près pour que l'on réalise ce que l'on a.


archives :: about
edited on 2020-01-24