mindwi.se

tentations

Publié le: 2019-02-18

Pour la majorité d'entres nous, dépenser est un plaisir compulsif. Cela fait parti de notre quotidien et de nos habitudes de vie. Mais à force de magasiner les "aubaines", l'argent peut venir à manquer ou l'allocation de celle-ci n'est peut-être pas efficace sur le long terme. Comment faire pour se débarasser des tentations de dépenser?

Même depuis mon virage à 180 degrés pour tourner le dos au consumérisme, je ne me considère pas guéris de ce fléau. Je fais parfois des achats un peu coup de tête ou des achats dispendieux (des articles de sport par exemple) que je considère comme un bon ajout à ma vie afin de me tenir actif et en forme, mais qui se révèle plutôt inutile ou trop compliqué.

Par exemple, j'ai investi 600$ dans un support d'entraînement de vélo (pour utiliser un vélo à l'intérieur). Déjà, la dépense est relativement élevée. J'ai ensuite dépensé un autre 90$ dans un capteur de vitesse/cadence qui peut envoyer les données à un téléphone en Bluetooth. Comme regarder son téléphone en roulant n'est pas très pratique, j'ai ensuite effectué des recherches afin de trouver le meilleur cyclomètre. D'abord autour de 130$, j'étais rendu à considérer des produits de 350$ afin de le combiner avec le capteur. Tout ça pour quoi? Avoir des chiffres sur Strava, une application pour iPhone qui conserve les statistiques et fait un peu show-off devant les amis.

Le hic, c'est que près de 1000$ dépensés dans un enchaînement d'achats (qui en entraînera d'autres éventuellement) alors que je possède déjà un cyclomètre vitesse/cadence qui date de plusieurs années et qui n'a pas de GPS, Bluetooth ou connectivité avec Strava. Constatant mes erreurs multiples et le fait que je n'étais pas nécessairement plus actif avec tout ça, j'ai décidé de tout retourner et annuler mes achats afin de revenir à la base : avoir du plaisir à rouler et me motiver à rouler à l'extérieur, beau temps, mauvais temps.

Parce que dans le fond, tout ce que je veux, c'est m'améliorer dans le cyclisme, pas devenir le champion de Strava et collectionner les trophées virtuelles. Ainsi, investi 100 ou 200$ afin de m'équiper dans des vêtements de cyclisme hydrofuges fait bien plus de sens que de m'équiper de capteurs et support d'entraînement pour l'intérieur. Oui, la pluie me forcera à nettoyer le vélo, mais la satisfaction totale sera sans doute décuplée par l'amélioration de mes capacités à rouler en toutes conditions.

En plus, mon abonnement au gym n'est pas dispendieux et j'ai accès à des vélo de spinning si la pluie est vraiment torrentielle.

2021-01-18 (2723) / archives / about