mindwi.se: voiture-3

Publié le: 2019-04-01

Dans mon flux de nouvelles, je suis encore abonné à The Truth About Cars par habitude. Cela fait probablement 5-6 ans que je suis abonné à un nombre restreint de RSS et celui-ci fait encore parti du lot. J'ai donc un aperçu rapide des nouveautés et des changements dans l'industrie automobile. Des critiques de nouveaux modèles, des textes d'opinion, des lettres ouvertes, tout cela gravite autour d'un seul sujet : le culte de la voiture.

Dans l'état actuel des choses, pourquoi encore suivre ce site ?

Dans mes objectifs de 2019, j'ai le souhait d'évaluer si se départir de notre voiture est possible, pour me réaligner sur mes valeurs, maximiser nos possibilités de marcher et rouler à vélo en toutes circonstances. Ainsi, ma prochaine voiture sera celle que vous ne voyez pas dans l'image d'encoche ci-haut. C'est également la voiture la plus écologique jamais produite : celle qui n'existe pas.

Or, d'ici le jour J, la voiture est encore utilisée, malheureusement. Il me faut un plan détaillé et une analyse des coûts pour passer à l'action. L'objectif est de s'en départir d'ici le mois de mai prochain.

Facteurs limitatifs

Quels sont les facteurs limitatifs qui m'empêche de m'en départir?

Considérations financières

Quels sont les coûts impliqués dans notre cas?

Situation actuelle (par mois)

Situation possible (par mois)

Notre cas n'est pas la moyenne

D'abord, je suis relativement surpris du coût mensuel relativement faible de notre voiture, malgré le coût d'assurance élevé en Colombie-Britannique. Par exemple, si nous avions une Volkswagen Golf de l'année, financée sur 6 ans, coût total de 30 600$ financé à 3.5% comme la moyenne le mentionne :

Le plan 2019-2020

Cela reste difficile de planifier nos déplacements irréguliers, mais nous avons accès à un locateur de voiture à environ 40$ toutes taxes/frais inclus par jour. Même à 3 jours de location par mois (soit 36 par an), le total est de moins de 1500$ annuellement (sans inclure le carburant).

Il faut aussi qualifier le fait que nous n'aurons plus d'insécurité liée aux coûts de réparation parfois inattendus et nous n'aurons plus à passer quelques heures par année dans un garage automobile en attente de la finalisation de réparations/entretien.

Si en mai 2020 nous n'avons pas changé de travail pour se rapprocher de la maison et que les deux devons se rendre à 25 km à chaque jour, nous reconsidérerons les options qui s'offrent à nous d'ici là. L'achat d'une autre voiture est est le cas extrême. Le cas le plus optimiste est de rapprocher le travail de la maison et d'éviter les transports, un point c'est tout.

En bref

Pour résumer, selon le scénario ci-haut, nous serions en mesure d'économiser environ 250$ mensuellement et potentiellement davantage si nous avions une voiture plus récente/plus luxueuse (ayant une dépréciation plus élevée). Parallèlement, nous aurions toujours accès à une voiture quand cela compte le plus (trajets irréguliers). Ce qui compte le plus dans cette expérimentation, c'est le bri du cycle infini d'achat de voiture en tant qu'humain et le fait de donner l'exemple à d'autres en cette période de grand changement (naissance d'un enfant).

Article intéressant à lire : Curing your Clown-Like Car Habit