Se comparer aux autres

Je vie dans une ville à haut coût de vie, mais je m'en sors relativement bien, même avec des salaires raisonnables. Nous considérons même pouvoir se priver d'un salaire durant un certain temps afin de s'occuper d'un enfant. Ça n'a pas toujours été si simple, mais en réduisant nos dépendances et dépenses, nous avons parvenu à un bon équilibre.

Se considérant chanceux en vivant dans un condominium neuf et propre, ayant accès à une alimentation saine et sûre, des loisirs à proximité et un système de santé efficace et simple, nous avons encore parfois la tendance de se comparer aux autres. Parce qu'ici, les extrêmes de richesse/pauvreté sont flagrantes et fréquentes. Sur une rue où des gens sont couchés au sol après s'être injecté une dose de drogue passe au même moment un supercar de plusieurs centaines de milliers de dollars. C'est litéralement de potentiels surdoses qui côtoient les Ferrari, Maserati, Lamborghini et autres.

Chaque jour, je m'efforce de ne pas me comparer, mais dans les faits, c'est plus facile à dire qu'à faire. Même chose pour ma conjointe.

Nous vivons dans un monde rempli de tentations et d'individualisme. Nous ne réalisons pas comment nos choix façonnent ceux des autres en influençant leurs actions. Par exemple, dans ma quête à me départir de la voiture, malgré que je ne l'utilise pas depuis quelques semaines déjà, je me surprends à lire des articles de voitures ou bien à regarder une voiture passer sur la rue et me dire que ça serait un bon choix. Si peu de gens choisissent de vivre sans voiture délibérément et je comprends. Pas seulement parce que c'est pratique, mais parce que c'est bien vu de conduire une belle voiture. C'est un symbole de réussite, de progrès dans sa vie.

En mentionnant ma volonté de vivre sans voiture, combien de personnes ont tenté de remettre en question ma décision? Plusieurs. Combien m'ont encouragé à le faire? Très peu (un seul dans les faits).

Je souhaiterais vivre dans un monde où l'indifférence envers le matériel et la richesse est omniprésente, où l'on peut vivre en harmonie avec notre environnement et où l'influence de la publicité et des autres n'est que du passé.